les Mamans

 Lettre d'une mère à une autre mère. Très impressionnant  Inversion des valeurs - lettre d'une mère à une autre mère HISTOIRE VRAIE. 

 Chère madame, J'ai vu votre protestation énergique devant les caméras de télévision contre le transfert de votre fils de la prison de Arlon à la prison de Leuven. Je vous ai entendue vous plaindre de la distance qui vous sépare désormais de votre fils et des difficultés que vous avez à vous déplacer pour lui rendre visite. J'ai aussi vu toute la couverture médiatique faite par les journalistes et reporters sur les autres mères dans le même cas que vous et qui sont défendues par divers organismes pour la défense des droits de l'homme, etc.

  Moi aussi je suis une mère et je peux comprendre vos protestations et votre mécontentement. Je veux me joindre à votre combat car, comme vous le verrez, il y a aussi une grande distance qui me sépare de mon fils. Je travaille mais gagne peu et j'ai les même difficultés financières pour le visiter. Avec beaucoup de sacrifices, je ne peux lui rendre visite que le dimanche car je travaille tous les jours de la semaine et aussi le samedi et j'ai également d'autres obligations familiales avec mes autres enfants.

Au cas où vous n'auriez pas encore compris, je suis la mère du jeune que votre fils a assassiné cruellement dans la station service où il travaillait de nuit pour pouvoir payer ses études et aider sa famille. J'irai lui rendre visite dimanche prochain. Pendant que vous prendrez votre fils dans vos bras et que vous l'embrasserez, moi je déposerai quelques fleurs sur sa modeste tombe dans le > > cimetière de la ville. Ah , j'oubliais. vous pouvez être rassurée, l'état se charge de me retirer une partie de mon maigre salaire pour payer le nouveau matelas de votre fils  puisqu'il a brûlé les 2 précédents dans la prison où il purge sa peine pour le crime odieux qu'il a commis.

Pour terminer, toujours comme mère, je demande à tout le monde de faire circuler mon courrier, si intime qu' il soit. nous parviendrons ainsi peut- être à arrêter cette inversion des valeurs humaines. Les droits de l'homme ne devraient s' appliquer qu'aux hommes droits ! 

 Edith Besançon

 

La maman d'HITLER: Une naissance tout à fait banale

Sa mère, Birgit Hitler est morte en le mettant au monde. Bien sûr, le petit Adolfounet n'en gardera aucun souvenir précis. Toutefois, l'obstétricien en chef de la clinique Nicolas II, le Docteur Moshe Worowitz, ayant scrupuleusement noté le compte-rendu de l'accouchement, Adolf put en savoir un peu plus sur sa maman aussi bien aimée qu'inconnue. Voici un extrait exclusif de ce compte-rendu retrouvé dans les carnets secrets d'Hitler :

...tout se déroulait normalement. La parturiente hurlait de douleur et tentait de sortir les chevilles des étriers pendant que la sage-femme lui plaquait sa main sur la bouche pour la faire taire. Les contractions étaient de plus en plus proches et après l'une d'elle, particulièrement violente, j'ai vu non pas la tête mais les pieds de l'enfant apparaître. En voyant tout ça je pris mon son pied en tirant de toutes mes forces selon les principes de la méthode dite du tire-bouchon polonais. Mais le petit saligaud résistait. Il s'accrocha avec ses petits poings serrés à l'utérus de sa mère et au moment où je crus qu'il cédait enfin, je me rendis compte que son extraction s'accompagnait de celle de la plupart des organes internes de sa maman adorée. Je tentai de remettre tout le bazar à l'intérieur et de refermer l'ouverture avec du Chatterton mais mes efforts furent vains. Au bout de quelques heures d'agonie (d'après ce que m'a racontée l'infirmière), Madame Hitler mourut.

extrait de http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Adolf_Hitler

Klara Pölzl est née le 12 août 1860 à Spital et morte le 21 décembre 1907 à Urfahr dans la banlieue de Linz (Autriche). Elle est la mère d'Adolf Hitler.

Klara Pölzl est l'un des cinq enfants survivants de Johann Baptist Pölzl et Johanna Hiedler. On connaît ses deux sœurs : Thérèse, mariée à un fermier aisé, Johann Schmidt, et Johanna, bossue et célibataire. Après ses études élémentaires, pauvre et sans époux, elle devient servante chez son cousin éloigné Aloïs Schicklgruber, depuis peu Aloïs Hitler. La femme de ce dernier, Franziska Matzelberger, tombe gravement malade et accepte que leurs enfants soient élevés par Klara. Franziska décède de la tuberculose en 1884. Peu de temps après, Klara épouse Aloïs.

Il semble qu'au cours de ses années de mariage, et notamment après la retraite d'Aloïs en 1895, Klara dut subir les colères de son mari. Devenue veuve en 1903, elle déménagea avec ses deux enfants à Urfahr (banlieue de Linz) où elle inscrivit Adolf au collège de Stayr. Lorsqu'elle apprit qu'elle avait un cancer du sein, elle accepta finalement de laisser partir son fils à Vienne avec son ami August Kubizek, pour y étudier aux Beaux-Arts (automne 1907). Elle mourut quelques mois après, âgée de 47 ans, dans son appartement d'Urfahr, le 21 décembre 1907 à deux heures du matin.

http://1889-1945.skyrock.com/1850496033-La-mere-d-Hitler-Klara-Polzl.html

 

Fils de

SHEILA

Ludovic, le fils de Sheila, règle ses comptes par média interposé

Sheila fêtera très prochainement ses 50 ans de carrière en remontant sur scène. Pourtant, la vie privée de la chanteuse n’est pas au beau fixe. Les conflits avec son fils sont plus que jamais d’actualité. Ludovic Chancel a lâché sa haine dans les pages de “Ici Paris”. Pour lui, il n’est pas question d’aller applaudir sa mère sur scène. « Ni moi ni ma compagne Sylvie ne sommes invités. Je n’irais pas acclamer un monstre d’égoïsme.

 Article à suivre sur... http://soirmag-prod.lesoir.be/sheila-son-fils-balance-sur-son-%C2%AB-%C3%A9gocentrique-m%C3%A8re-%C2%BB-2012-09-13-22034?page=1

mères de dieux

Cronos, ayant été informé par son père Ouranos d’une terrible prédiction lui annonçant qu’un jour un de ses enfants le détrônerait, les avala dès leur naissance. Grâce à sa mère Rhéa, Zeus, le dernier des enfants échappa à ce sort, sa mère l’ayant substitué par une pierre. L’enfant a été emporté en secret en Créte, où des Médiades l’élevèrent à l’abri des regards.  Quand il a été assez fort pour affronter son père, le jeune Zeus  a obligé celui-ci à régurgiter les enfants qu’il avait engloutis. Zeus et ses frères  ont uni leurs forces pour combattre Cronos et ses frères les Titans. La guerre cosmique qui a vu s’affronter dix ans. A l’issue d’une bataille finale qui a fait vaciller l’Univers, les Titans ont été enfin vaincus. Zeus a condamné Cronos et tous les siens à des tourments éternels dans les profondeurs du Tartare, avec pour geôlier les Cent-Bras.

Marie; mère de Jésus

Marie reçoit l'annonce de la naissance de son fils Jésus.

Le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée du nom de Nazareth, à une jeune fille accordée en mariage à un homme nommé Joseph, de la famille de David; cette jeune fille s'appelait Marie. L'ange entra auprès d'elle et lui dit : "Sois joyeuse, toi qui as la faveur de Dieu, le Seigneur est avec toi". A ces mots, elle fut très troublée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L'ange lui dit : "Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas être enceinte, tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé fils du Très Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père; il régnera pour toujours sur la famille de Jacob, et son règne n'aura pas de fin". Marie dit à l'ange : "Comment cela se fera-t-il puisque je n'ai pas de relations conjugales ?" L'ange lui répondit : "L'Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint et sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu'Elisabeth, ta parente, est elle aussi enceinte d'un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, elle qu'on appelait la stérile, car rien n'est impossible à Dieu". Marie dit alors : "Je suis la servante du Seigneur. Que tout se passe pour moi comme tu me l'as dit !" Et l'ange la quitta.

(Luc 1,26-38)

 

actualités

 

La gestation pour autrui est toujours au centre de la polémique, alors que trois membres du gouvernement s'y seraient déclarés favorables en 2010.

La polémique sur les mères porteuses a continué, vendredi, à enflammer les débats à l'Assemblée nationale sur le projet d'ouverture du mariage aux couples homosexuels, retardant l'examen des articles du texte qui, à peine entamé, continuera durant tout le week-end. Hervé Mariton, principal orateur de l'UMP, a accusé trois membres du gouvernement de s'être déclarés en 2010, dans une tribune au Monde, favorables à la GPA (gestation pour autrui), citant nommément Najat Vallaud-Belkacem (Droits des femmes), Alain Vidalies (Relations avec le Parlement) et Aurélie Filippetti (Culture). Puis il a ajouté à cette liste, dans les couloirs de l'Assemblée, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. àsuivre sur http://www.lepoint.fr/societe/mariage-gay-les-meres-porteuses-continuent-d-enflammer-le-debat-02-02-2013-1623003_23.php

 L'incroyable « marché » américain des mères porteuses.

Pour quelques dizaines de milliers de dollars, les agences en pointe de cette étrange filière proposent des jeunes femmes triées sur le volet.

Dans ce monde décomplexé et dûment tarifé, l'aventure commence par une rencontre, via Skype, entre le couple et les représentants de CSP. Les femmes acceptant à la fois de donner leurs gamètes et de porter l'enfant étant très rares, «le centre travaille avec une agence comme Egg Donation, précise Kara, coordinatrice des mères porteuses chez CSP. La plupart de ces donneuses choisissent de rester anonymes». D'autres dévoilent leur personnalité sur Internet. Comme Jennifer, jolie blonde de mère allemande et de père norvégien, «niveau bac», qui «aime la cuisine mexicaine» et «ne dort pas avec une peluche»… Certaines acceptent d'être contactées à la majorité de l'enfant.

L'agence de donneuses, approchée par «plus de 10.000 volontaires chaque année», propose des «nouvelles recrues» chaque semaine. Pour être sélectionnée, il faut avoir entre «21 et 35 ans», être «en bonne santé, intelli­gente, attirante et responsable». «En plus de la gratitude des parents», la donneuse reçoit entre 5000 et 10.000 dollars… et l'agence, presque autant. extrait de http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/01/31/01016-20130131ARTFIG00749-l-incroyable-marche-americain-des-meres-porteuses.php

Le calendrier sexy des mamans espagnoles

En Espagne, un collectif de mères de famille a décidé de poser de façon très sexy dans un calendrier. Objectif : récolter des fonds pour payer le transport scolaire de leurs enfants. Contre la crise, tous les remèdes sont bons.

L'initiative qui a suscité quelques critiques dans les milieux catholiques est un franc succès.
Les mamans sexy ont déjà récolté de quoi payer trois mois de bus permettant ainsi aux 83 élèves de la commune de ne pas faire les six kilomètres à pied pour rejoindre leur école.

mères Noël

Mamans d'acteurs

Myriam Boyer
Actrice
Myriam Boyer, née le 23 mai 1948 à Lyon, est une actrice française, deux fois lauréate du Molière de la meilleure comédienne. Elle est la mère de l'acteur Clovis Cornillac et de l'acteur et metteur en scène Arny Berry. Wikipédia
 

Rhéa

Rhéa épousa son frère Cronos. Mais la Terre-Mère et son père Ouranos mourant  avaient prédit que l'un de ses propres fils détrônerait Cronos. C'est pourquoi  il dévorait les enfants que Rhéa mettait au monde: ce fut d'abord Hestia  puis Déméter et Héra, puis Hadès et Poséidon.  Rhéa était furieuse. Elle mit au monde Zeus, son troisième fils, en pleine nuit sur le mont Lycée en Arcadie, où les créatures n'ont pas d'ombre et après l'avoir baigné dans le fleuve Néda, elle le donna à la Terre-Mère; celle-ci le transporta à Lyctos en Crète où elle le cacha dans l'Antre de Dicté sur le mont Aegéon.

La Grande Déesse de Phrygie, dite aussi "Grande Mère" (Magna Mater), ou Mère des dieux, surnommée, suivant les localités: déesse du Dindyme, de l'Ida, des Bérécynthes, etc., et identifiée par les Grecs avec Rhéa, mère de Zeus, puis assimilée à Cybèle et à Ops, la déesse de l'Abondance, par les Romains. 
 Rhéa, Une Titanide, fille d’Ouranos et de Gaïa, était la femme de son frère le titan   Cronos et mère des dieux de l'Olympe. Rhéa était une déesse de la Nature et de la   Fertilité, honorée comme la Grande Mère des dieux. Son mari ayant avalé leurs cinq   enfants, elle préserva le sixième, Zeus, en le substituant à une pierre emmaillotée, sous les   conseils de Gaïa, sa mère. Elle confia l’enfant aux soins des Curètes, des guerriers Crétois,   et celui-ci délivra ses frères et sœurs par la suite.

Catherine de Médicis

Catherine de Médicis est née le à Florence (Italie) sous le nom de Caterina Maria Romola di Lorenzo de' Medici et morte le à Blois (France).

Une légende noire persistante la dépeint comme une personne acariâtre, jalouse du pouvoir, ne reculant devant aucun crime pour conserver son influence. Aujourd'hui, la tendance historiographique la réhabilite, et reconnaît en elle une des plus grandes reines de France. Néanmoins, son rôle dans le massacre de la Saint-Barthélemy contribue à en faire une figure controversée.

Venue d’Italie à 14 ans pour donner une descendance au futur roi de France, Catherine de Médicis remplit sa mission sans faillir : dix enfants naquirent de son union avec Henri II, même s’il fallut attendre dix ans pour que naisse le premier d’entre eux.

Mais leur santé était fragile, comme c’était souvent le cas à l’époque.

Deux jumelles mortes nées faillirent tuer Catherine. Finalement, la reine vit trois de ses fils monter sur le trône de France après la mort de son mari.

Chacun mourut sans héritier légitime. L’une de ses filles devint la reine Margot, première épouse d’Henri IV et la seule des enfants de Catherine à lui survivre

Catherine deMédicis mère de Charles IX   

Roi de France à l'âge de 10 ans, Charles IX a eu le malheur de devenir le souverain d'un royaume en déliquescence, pris en otage et mis en ruine par les factieux et les fanatiques. Les guerres de religion étaient inévitables et le pauvre enfant n'y pouvait rien, pas plus qu'il ne pouvait empêcher les atrocités commises durant la nuit du 24 août 1572 et les jours suivants.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site